André Breton Villa Air Bel (11458 vues)
Loading the player...
André Breton Villa Air Bel

André Breton Villa Air Bel

Publié le : 15/01/2015

Localités : ProvenceL'intégraleMarseille
Programmes : Culture
Reporter : François Mouren Provensal
11458 visites

André Breton fait séjour à Marseille à compter d'octobre 1940. Il rejoint l'équipe de Varian Fry et Victor Serge qui ont élu domicile à la Villa Air Bel. Il quittera le Vieux Port à bord du Capitaine Paul Lemerle, le 24 mars 1941. La Villa Air Bel a été squattée et puis détruite au début des années 80 : ses uniques vestiges, ce sont un jardin d'herbes folles et les deux piliers de la porte d'entrée.
Le film évoque la figure de la compagne de Breton, Jacqueline Lamba et l'action de Varian Fry que Victor Serge définit comme le tout début de la Résistance en France. Des images d'archives situent le passage en décembre 1940 du Maréchal Pétain ainsi que le trajet du tramway qui permettait, depuis la gare de Noailles, de rejoindre en 30 minutes la Villa Air Bel où  fut inventé "le Jeu de Marseille". Sur le quai du Vieux Port, on retrouve le café du Brûleur de loups, lieu de ralliement des surréalistes et des membres de la coopérative des Croque-Fruits. Sur le bateau qui l'emmène vers la Martinique et les Etats-Unis, André Breton se lie d'amitié avec Claude Lévi-Strauss.
d'autres renseignements à propos de Jacqueline Lamba sur ce lien
à propos de Varian Fry, ce lien.
Pour Claude Lévi-Strauss et André Breton, un autre lien.

Un Film d'Alain Paire et François Mouren-Provensal


Vos commentaires

le 18/09/2014à 15h30, Gremion Nicole a écrit :
Merci cher Monsieur de me communiquer ce document. J'habite le quartier de la Fourragère, proche d'Air Bel. J'avais proposé le nom de Varian Fry pour le nouveau lycée de St Barnabé. Un autre a été choisi,mais je m'efforce toujours de rappeler aux riverains qu'Air Bel peut s'honorer de son histoire.Je fais circuler votre documentaire.
le 18/09/2014à 15h43, Michel Charles a écrit :
J'ai lu un bouquin d'André Dimanche là-dessus il y a des années et j'avais tenté d'en savoir plus (en vain) sur la villa Air Bel. Me voilà comblé par cet excellent reportage. Je déplore que Marseille, à ma connaissance ne compte aucune rue au nom de Varian Fry.
le 19/09/2014à 12h01, Glasberg Alain a écrit :
Merci Alain pour ce nouveau est passionnant moment. Toujours fan de ton sens du conte. La réalisation est sobre, riche de docs et efficace . j'adore ces perles littéraires. Merci encore.
le 21/09/2014à 15h31, DUMONT Therese a écrit :
je connaissais l'histoire de la villa Air Bel. Ce petit film est fort utile pour rappeler cette belle histoire de sauvetage.Max Ernst n'y ai pas cité mais nous savons qu'il a rejoint aussi les USA en 1941 alors que Louise Ernst-Straus a été refusée. Or elle était juive. Arrêtée à Manosque elle est morte à Auschwitz
le 22/09/2014à 16h07, Gilbert SOULET a écrit :
Bravo et Merci de ces quelques minutes émouvantes de notre Histoire; Mes petits enfants habitent dans une tour qui domine la cité Air-Bel; Je vais leur transmettre ce petit film et le ferai suivre à bien d'autres pour qu'on n'oublie pas!
Merci encore;
Gilbert de Pertuis 84120
le 23/09/2014à 14h07, Venturino Hélène a écrit :
A Michel Charles : Le nom de Varian Frey a bien été donné au début des années 2000 sur l'espace public Marseillais lorsque Maurice Talazac présidait la commission des noms de rues : la place qui est devant le Consulat Général des États Unis porte le nom de Varian Fry.
le 23/09/2014à 15h58, charles a écrit :
J'ai vu ça, en effet. je trouve que c'est un peu riquiqui. Une place dont le seul occupant est le consulat des Etats Unis.
le 17/10/2014à 9h03, Guyot Alain a écrit :
Pour compléter l'information, le site web sur la Villa Air-Bel :
www.villaairbel1940.fr
Bonne consultation
le 26/02/2015à 11h14, Maze Fabrice a écrit :
Merci cher Alain pour ce beau travail de mémoire. Tu n'as pas ton pareil pour raconter avec émotion et ferveur ces moments d'histoire. Le beau travail d'illustration nous donne à voir et à imaginer. Continue à baliser la mémoire des futures générations. C'est nécessaire et indispensable !
le 26/04/2015à 17h01, Fernandez Pedro a écrit :
Alain, ton reportage retrace superbement l'ambiance de la Villa Bel-Air et l'action extraordinaire de Varian Fry. Tout cela s'est arrêté avec l'expulsion de Varian Fry en septembre 1941, mais on ne peut évoquer cette histoire sans penser à une autre histoire, parallèle (que l'on peut lire aussi sur ton site) : celle de la "Villa Provençale" à Montredon où la Comtesse Lily Pastré protégea en 1941-42 beaucoup d'artistes et musiciens.
Bravo et merci pour ce très beau travail.
le 13/06/2015à 21h08, Legna Catherine a écrit :
Merci pour ce documentaire. J'ai mis un lien vers ce film sur le site de l'association Varian Fry France (je m'occupe du site)
le 12/03/2016à 13h51, Ombre André a écrit :
Merci de votre présentation très documentée. J'ai habité la villa Air Bel après la libération avec mes parents depuis 1947 jusqu'en 1969.
J'avais 5 ans. J'ai appris le séjour des surréalistes à Air Bel avec le livre Marseille-New York vers 1995, mais j'ai découvert leur univers avec les expos de Marseille-13-Capitale de la culture et la rencontre avec Alain Guyot. Depuis j'ai retrouvé presque tous les enfants qui ont vécu avec moi à Air Bel et mes souvenirs de ma vie d'enfant au château Air Bel comme nous l'appelions ont été embellis.
Merci de cette agréable piqûre de rappel.
André Ombre
le 14/03/2016à 12h43, Jarri Annie a écrit :
Merci,beaucoup,jai adoré ce petit film,ayant habité cettedemeureenmeme temps qu André Ombre et j en garde des souvenirs émerveillés ♥
le 17/03/2016à 10h27, WUILLEQUEY Michel a écrit :
Merci pour ce film qui complète l'histoire de mon enfance, ayant habité Air-Bel d'octobre 1945 à courant 1954.j'ai eu la chance de retrouver tous mes amis d'enfance avec émotion grâce à Alain Guyot.

Commentez !

Vous ...

Votre commentaire

Recevoir les commentaires

Me désabonner des commentaires